Oriane Benveniste-Profichet

J’ai découvert le M&A chez Calyon et chez Rothschild Corporate Finance, après avoir travaillé à Boston chez Solidworks en finance et chez PWC en audits de fonds.

La banque d’affaires est pour moi le métier idéal : j’ai la chance d’accompagner au quotidien des dirigeants passionnés et passionnants pour vivre avec eux l’un des moments les plus intenses de leur aventure entrepreneuriale. Chaque deal est unique et sur-mesure : nous apprenons à chaque fois. Pour relever ces challenges il faut également posséder des compétences marketing, techniques et stratégiques : c’est cette diversité dans les exigences qui me plaît. De plus, chez Cambon, j’ai pu me spécialiser sur mes sujets de prédilection, que certains appelleront les sujets « geeks » : la tech et le soft, sans oublier une passion toute personnelle pour le « food ».

Lorsqu’un dirigeant fait appel à nous, ses enjeux sont très forts et notre responsabilité est grande ! Chez Cambon, il n’y a pas de service minimum, mais au contraire un engagement énorme pour faire aboutir les dossiers. Cependant, nous ne poussons pas au deal : on sait dire à un client « c’est trop tôt » ou « les conditions ne sont pas réunies » ...

Notre positionnement clair sur un certain nombre de secteurs de croissance est un élément de visibilité sur le marché. Il permet aussi une bonne intelligence des dossiers dès le départ. La connaissance des enjeux, des métrics spécifiques et des valorisations pratiquées, notamment dans le digital ou le software pour ma part, constitue l’un des atouts clés de notre accompagnement. Un autre atout ? Le sens de l’esthétique ! Notre niveau d’exigence est élevé dans la forme et la présentation, la qualité doit aussi se voir !